Entretenir sa cigarette électronique : à quoi faire attention ?

La cigarette électronique est un appareil qui a besoin d’être entretenu au quotidien pour fonctionner de manière optimale. Elle comprend différents composants qu’il convient de nettoyer pour éviter les baisses de performances. Il y a ainsi de nombreux éléments auxquels vous devez faire attention lors de l’entretien de votre cigarette électronique. Voici ce qu’il faut savoir.

Entretien cigarette électronique : les prérequis

L’e-cigarette comprend certains éléments fragiles comme la résistance et la batterie qu’il faut manipuler avec le plus grand soin. Avant de commencer l’entretien, il est essentiel d’interrompre l’alimentation du circuit en retirant la batterie afin d’éviter les courts-circuits.

Dans cette même dynamique, veillez à manipuler les éléments de l’appareil avec précaution pendant le nettoyage. Cela vous évitera toute manœuvre brutale pouvant causer des dommages aux pièces.

La plupart des composants de la cigarette électronique peuvent être nettoyés à l’exception du chipset. Il s’agit de la carte mère chargée de la gestion de la chauffe dans certains modèles.

La batterie

Au niveau de certains modèles, il est possible d’enlever la batterie lors de l’entretien. Celle-ci se trouve en général dans la partie inférieure de l’appareil et peut être détachée en dévissant la trappe ou le petit couvercle.

Il est important de prendre en considération l’accumulateur lors de l’entretien de la cigarette électronique. En effet, un dépôt de crasses sur les pôles peut occasionner des failles de transmission de courant vers le clearomiseur.

Un chiffon ou un petit mouchoir humidifié pourra vous permettre de nettoyer la batterie. Vous pouvez aussi utiliser un autre accessoire souple et doux pour la manœuvre. Nettoyez les parties encrassées et utilisez de l’alcool ménager pour les saletés les plus tenaces. Avec un coton-tige, essuyez les parois des pas de vis qui peuvent abriter des saletés difficiles à ôter. Vous devez ensuite procéder au séchage de la batterie.

Le clearomiseur

Le clearomiseur le composant qui est le plus exposé aux saletés. C’est la raison pour laquelle il doit être entretenu régulièrement. Séparez les différentes pièces et démarrez le nettoyage individuel de chacune d’elles.

Passez un chiffon humidifié d’eau chaude sur le réservoir afin d’enlever les accumulations de glycérine végétale engendrées par les e-liquides utilisés. En ce qui concerne l’embout buccal, servez-vous de coton et d’alcool puis nettoyez-le soigneusement. Vous pouvez le passer sous l’eau froide ou tiède et utiliser le liquide vaisselle en veillant à bien rincer par la suite. Un clearomiseur propre ne présente aucune odeur d’e-liquide, il doit paraitre comme neuf.

La résistance

La résistance est la petite pièce située au niveau de la base du clearomiseur. Sa mission est d’assurer le chauffage du liquide quand on appuie sur le bouton déclencheur de vapeur. Elle comprend un système de mèche chargé de la rétention de l’e-liquide et d’un montage de fil connecté au circuit de la batterie.

En général, les fabricants déconseillent de nettoyer la résistance de peur qu’au remontage, le matériel ne subisse des dommages. De plus, tous les utilisateurs n’ont pas les mains habiles pour cette tâche. Néanmoins, il est possible de la décrasser grâce à un passage sous l’eau chaude dans l’optique de prolonger sa durée de fonctionnement. La durée de vie de cette pièce est estimée entre 2 à 4 semaines voire plus selon le fumeur. Un second souffle est donc nécessaire par rinçage. Après le lavage, elle devra être séchée avant d’être réinsérée dans le clearomiseur.

Les drippers RDA

Le dripper requiert un temps d’entretien plus long, car la cuve ne dispose pas du réservoir. Il a tendance à s’encrasser du fait de son contact direct avec l’e-liquide. À force de chauffer, le coil et la mèche peuvent finir par noircir. Vous devez alors commencer par vérifier la cloche du dripper.

Ensuite, à l’aide d’un coton humidifié d’eau chaude, nettoyez le surplus d’e-liquide et utilisez une brosse en métal pour dépoussiérer le coil. En ce qui concerne le coton, la solution est de le changer de manière régulière, au moins une fois par semaine. Tout dépendra de votre débit de consommation. N’oubliez pas d’entretenir le plateau RDA avec un coton-tige.

Les joints d’étanchéité

Prenez le soin de contrôler l’état des joints d’étanchéité, quel que soit le type de clearomiseur dont vous disposez. En effet, le vissage et le dévissage peuvent au fil du temps entrainer leur détérioration. Vous devez également vérifier s’ils ne sont pas en contact avec l’e-liquide. Si tel est le cas, nettoyez-les avec un mouchoir sec et rincez-les à l’eau claire. S’ils semblent craquelés, remplacez-les immédiatement par de nouvelles pièces sans retarder l’échéance. Généralement, certains fabricants fournissent un second kit de joints dans votre pack initial d’achat de la cigarette électronique. Il faudra donc vous en servir au moment opportun.

Pour profiter pleinement de votre cigarette électronique, il est capital d’en prendre soin au bout de quelques jours de vape. La pérennité des composants en dépend.