La cigarette électronique aide-t-elle à arrêter la cigarette classique ?

La cigarette électronique est largement connue aujourd’hui. Elle représente pour plusieurs un moyen privilégié de se sevrer de la cigarette classique. Cette affirmation est-elle factuelle ? Dans quelle mesure faut-il s’y fier ? Découvrez si la cigarette électronique aide véritablement à arrêter la cigarette classique. 

Que faut-il savoir de la cigarette électronique ?

On emploie le terme « cigarette électronique » pour désigner le dispositif dont s’équipe une personne et qui lui permet de créer de la fumée, un peu comme le fait une cigarette classique. Toutefois, la cigarette électronique, encore appelée e-cigarette, ne produit pas de vapeur issue de la combustion de tabac. De même, c’est un dispositif personnel qui n’est pas consommable. Ce qui signifie qu’on peut en user à répétition.

La vapeur produite par la cigarette électronique est aromatisée de différentes saveurs selon ce que préfère son utilisateur. Par ailleurs, on retrouve sur la cigarette électronique les différentes composantes qui suivent : une batterie, un atomiseur, un embout et une cartouche.

Quelles différences existe-t-il entre cigarette classique et cigarette électronique ?

La première différence se situe déjà au niveau du vocable qui désigne chacune. La cigarette électronique porte ce nom parce que son fonctionnement se base sur un système électronique, contrairement à ce qui se passe avec une cigarette classique. On dit d’ailleurs qu’un utilisateur de cigarette électronique vapote, pendant qu’on dit d’un utilisateur de cigarette classique qu’il fume. De plus, avec la cigarette électronique, on aspire la vapeur résultant du chauffage de e-liquide, alors qu’avec une cigarette classique, on aspire la fumée née de la combustion du tabac.

Remarquons d’ailleurs que la cigarette électronique ne contient pas de tabac. C’est le principal élément sur lequel la plupart des personnes se basent pour estimer que la e-cig est moins dangereuse pour la santé que la cigarette classique. En effet, elle ne conduirait pas le vapoteur à souffrir de maux tels qu’un cancer, une bronchite chronique, des maladies cardiovasculaires, etc. En cela, on peut y voir une alternative intéressante à la cigarette classique qui, elle, peut causer tous ces maux.

En général, on trouve des cigarettes électroniques sans tabac, mais pas forcément sans nicotine. La cigarette électronique contient surtout du propylène glycol et de la glycérine végétale.

La cigarette électronique permet-elle réellement un sevrage tabagique ?

À en croire les statistiques, la réponse à cette interrogation est oui. Les fumeurs de cigarette classique qui se mettent à la cigarette électronique parviennent pour la plupart (70 % d’entre eux) à arrêter de fumer. C’est une observation intéressante, mais quasiment aucune étude scientifique ne prouve que la cigarette électronique diminue l’attrait pour la cigarette classique. Les avis sur la question sont d’ailleurs assez divergents.

Il est indéniable que l’usage d’une cigarette électronique présente moins de danger du point de vue de la quantité de nicotine absorbée. D’ailleurs, beaucoup de fumeurs parviennent à faire une transition assez facile de la cigarette classique à celle électronique pour mieux contrôler leur consommation en nicotine. Le principe de la cigarette électronique étant de permettre au vapoteur de réduire progressivement sa consommation jusqu’à l’en sevrer, cela se fait assez aisément.

Les faits démontrent donc que la cigarette électronique a permis à de nombreux fumeurs d’arrêter. Des études montrent d’ailleurs que la moitié des vapoteurs était autrefois fumeurs. On peut de ce fait affirmer que la cigarette électronique aide à arrêter la cigarette classique dans bien des cas. Ceci ne signifie pas de facto que la cigarette électronique est moins nocive que la cigarette classique. Ils sont nombreux, les vapoteurs qui pensent que la cigarette électronique est sans danger. Cette croyance erronée les pousse à en abuser et amène même certains non-fumeurs à se mettre à la vape.

Dans tous les cas, l’existence de la cigarette de la cigarette électronique motive bien des fumeurs à arrêter la cigarette classique. Croire que cela expose moins leur santé est également juste. En revanche, la dépendance à la nicotine n’est pas vraiment traitée par la cigarette électronique, puisque le vapoteur décide du dosage. Si le vapoteur est désormais protégé de substances nocives comme le goudron issu de la combustion du tabac, il l’est moins de son addiction à la nicotine, même avec la cigarette électronique. Il faut donc aussi de la volonté pour arrêter la cigarette électronique.